situationsuedeposoc19webinaire6juillet2020.pdf (4.23 MB)

Reconstruire le consensus politique en situation d’urgence: le modèle suédois à l’épreuve de la pandémie

Download (4.23 MB)
presentation
posted on 06.07.2020, 09:35 by Christophe Premat


The presentation is made in the framework of a network of scholars working on the consequences of Covid-19 pandemic. The focus is on Sweden to understand how the recommendations from the National Health Institute were provided. Could the government rebuild a political consensus under the criss?


Il a fallu 129 jours pour former un gouvernement en Suède après les élections générales de 2018, ce qui est un record pour ce pays qui avait habitué les observateurs à une longue stabilité politique. En effet, la Suède avait forgé son modèle social-démocrate autour d’une hégémonie du parti social-démocrate qui n’imposait aucun besoin de coalition au sein du système parlementaire. Cette hégémonie avait été progressivement rognée à partir des années 1980 et 1990 avec l’affirmation d’un parti conservateur (appelé les Modérés en suédois) puissant capable de forger des coalitions avec les autres partis politiques de droite et du centre (Les libéraux, le parti du centre et le parti chrétien-démocrate). La coalition de droite (Alliansen) avait ainsi gagné les élections générales de 2006 et de 2010 avant que les Sociaux-démocrates ne reviennent au pouvoir en 2014 avec leurs alliés écologistes. Les élections de 2018 ont vu le parti social-démocrate réaliser un score historiquement bas, ouvrant ainsi le champ à des coalitions totalement inédites. L’extrême-droite, représentée par le parti des démocrates suédois (Sverigedemokraterna) a considérablement progressé au point d’affaiblir les coalitions possible. Après des négociations arides, le social-démocrate Stefan Löfven, qui avait dirigé le pays de 2010 à 2014, a présenté un gouvernement alliant les Verts, les Sociaux-démocrates, les Libéraux et le Parti du Centre. La collaboration des partis de droite (Alliansen) prenait ainsi fin avec l’émergence d’une majorité social-libérale rejetant dans l’opposition les chrétiens-démocrates et les Modérés (bloc conservateur), le parti de gauche (ex-communistes) et l’extrême-droite.

La coalition social-libérale fonctionne comme un attelage ailé, les Sociaux-démocrates et les partis libéraux ayant négocié un compromis difficile pour le budget de l’État à l’automne 2019[1]. Le pays a ainsi affronté la crise sanitaire à partir d’un consensus politique extrêmement fragile.

Funding

posoc19

History

Original language

French

Licence

Exports